Doutrelepont et associés : avocat droit des médias / avocat médias / avocat droits d'auteurs / avocat auteurs / avocat droit des brevets / avocat brevets / avocat droit des marques / avocat droit européen / avocat européen / journalisme, presse, medias, création, oeuvres, brevet, marque, Europe, Union européenne, Commission européenne, Parlement européen, vie privée, nouvelles technologies, droit des nouvelles technologies, droit à la vie privée, partenariat culturel, public privé, culture, fiscalité.


Vous êtes ici: www.doutrelepont.be » News

http://www.rechtsanwalt.com/kanzlei/doutrelepont-et-associes/

News


CAMBRIDGE ANALYTICA, QUAND FACEBOOK S’ENRAIE…

Le 5 Avr. 2018 |

Le scandale Cambridge Analytica pose la question de la capacité de Facebook à garantir la protection des données de ses utilisateurs.

Selon les éléments parus dans la presse, la société Cambridge Analytica a collaboré avec un chercheur de l’université de Cambridge, et lui a construit une Application Facebook (« thisisyourdigitallife »), présentée comme un outil pour une recherche affiliée à l’université de Cambridge.

Cette application a été suggérée aux utilisateurs de Facebook en leur proposant de remplir un questionnaire psychologique afin de "mieux se connaitre". Près de 270 000 utilisateurs auraient répondu à l’appel. Ils ignoraient toutefois qu’en téléchargeant l’application, ils autorisaient Cambridge Analytica à accéder à leurs données ainsi qu’à celles de leurs amis sur Facebook. In fine, près de 87 millions d’utilisateurs ont vu leurs données détournées. Parmi ceux-ci, les données personnelles de 60.957 Belges auraient été détournées suite à l’installation de l'application par seulement huit personnes en Belgique…

Ces données auraient ensuite été utilisées notamment dans le cadre de la campagne électorale aux Etats-Unis au profit du candidat et désormais président, Donald Trump.

Une telle utilisation des données est illicite au regard des règles tant nationales qu’européennes régissant la protection des données à caractère personnel. En effet, les utilisateurs de l’application n’ont certainement pas voulu que leurs données soient utilisées à des fins de profilage électoral. La situation est encore plus grave pour leurs « amis » Facebook dont les données ont été collectées et traitées à leur insu.

Plusieurs enquêtes parlementaires et auditions des dirigeants de Facebook ont été initiées à travers le monde afin de faire la lumière sur les circonstances entourant ce détournement massif de données.



Tags: Facebook, Cambridge Analytica, RGPD, Traitement illicite,




Voir toutes les news


Webmaster : greenpig sprl